Sarl ou Sas : Quelle est la différence entre une Sarl et une Sas ?

Vous avez des ambitions de devenir entrepreneur, et vous envisagez de créer un jour votre propre entreprise, mais vous avez du doute à propos du statut que vous désirez acquérir. Entre une Sarl et une Sas, plusieurs critères de choix vous semblent motivants mais en même temps repoussants, et les limites entre les deux paraissent parfois floues. Se basant sur quelques points primordiaux, quels sont les facteurs déterminants qui vous orientent vers le choix du statut de votre entreprise future ? Et quelles sont les divergences qui existent entre ces deux statuts ?

Sarl ou Sas : Quelle est la différence entre une Sarl et une Sas ?

Une Sarl est conformément à sa nomination complète : société à responsabilité limitée, une entreprise fondée par un associé unique, et dont le nombre d’associés impliqués dans sa gestion ne peut excéder la centaine. Contrairement à une Sas, une abréviation voulant dire : société par actions simplifiées, qui permet l’implication d’un nombre illimité d’associés potentiels. De multiples points communs existent entre ces deux entreprises, entre autres : le type d’activité qu’elles peuvent exercer, le modèle de gestion et de recrutement adopté au sein de leur comité administratif, ainsi que la durée de leur vie. Mais, plusieurs caractéristiques présentant des divergences remarquables sont à distinguer entre les deux statuts. S’agissant d’abord de la distribution du capital social. Ce dernier est réparti sous forme d’actions lorsque vous optez pour un statut de Sas, et donne possibilité de l’éparpiller encore sous plusieurs types d’actions, alors qu’il est représenté par des parts sociales quand il concerne une Sarl. Une différence fulgurante se trouve aussi au niveau du leadership au niveau des deux entreprises. Une Sarl est dirigée impérativement par une ou plusieurs personnes physiques, tandis que chez une Sas, la gestion est obligatoirement confiée à un président qui pourra être soit une personne physique ou morale. Donc, une divergence remarquable des statuts sociaux des gérants existe entre ces deux genres de sociétés. La Sas offre pour ses dirigeants une affiliation à la sécurité sociale à partir du moment où ils deviennent salariés. Alors que la Sarl offre deux options : ce même statut d’affiliation cité précédemment à propos de la Sas, ou bien celui d’appartenir aux listes des travailleurs indépendants. Ce dernier procure à son propriétaire beaucoup plus d’avantages en termes de cotisations sociales et de cotisations forfaitaires lors du commencement du travail. Néanmoins, ces avantages sont toutefois renversés et mieux positionnés pour une Sas, notamment, en matière de retraite. Finalement, et lorsqu’on parle de fonctionnement interne, plusieurs différences sont aussi à mentionner. Son déroulement dans une Sarl est confronté à plus d’exigences en termes de gestion, où il est soumis à un code de commerce très rigide, limitant ainsi la liberté des associés d’agir indépendamment de la loi. Par contre, plus de liberté dans la gestion est conférée à une Sas, mais cela, avec des garanties de sécurité sociale plus faibles.

Sur quels critères faudra-t-il se baser afin de choisir le statut de son entreprise future ?

Le choix définitif du statut de votre propre entreprise repose entièrement sur votre décision, quoi que, un accompagnement professionnel soit conseillé afin de ne pas s’en égarer ultérieurement. Cependant, il existe quelques critères pouvant vous aider à trancher, et qui sont en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés :

  • En cas de volonté de versement mensuel de salaire au dirigeant de l’entreprise, vous devez opter inévitablement pour un statut de Sarl, pour bénéficier de charges sociales réduites. Mais cela passe en échange par une protection sociale qui est très peu encourageante ;
  • en cas de volonté de payer vos associés par des attributions actionnaires, un statut de Sas vous est recommandé. On appelle ça : opter pour un système de dividendes ;
  • si votre vision et votre modèle de travail sont plutôt recherche d’investissement, un statut de Sas vous sera plus utile, contrairement à celui où vous préférez un modèle plus indépendant, et dont une Sarl est à privilégier ;
  • pour une prise de décision plus personnalisée et plus ouverte sur des idées originales, une Sas est tout à fait la meilleure option. Tandis qu’une modeste activité classique tende à explorer plus le statut de la Sarl.

Quel statut choisir pour votre entreprise afin de privilégier une vision plus innovante ?

Chaque point détaillé dans ce texte, présente les avantages et les inconvénients rencontrés dans chacun des deux statuts analysés des entreprises. Une Sarl ou une Sas, à chacune son rayon d’ambitions. Il reste au final qu’un penchement vers une Sas soit un choix de qualité si votre vision et vos motivations sont plutôt innovantes. Avec un pouvoir de prise de décision plus élevé, un aspect plus libéral, un champ de manœuvre relativement indépendant de la stricte loi, et des possibilités d’investissement et de financement à l’horizon, opter pour une Sas répondra à des ambitions plus honorables, et permettra d’exploiter tout le potentiel existant dans les coulisses de votre future société.

Leave a comment

Your email address will not be published.